Peut-être un poème d’amour

| Geen reacties

C’est par un soir d’hiver
que je vous ai rencontré,
mince et délicate.
Dans le miroir mat de vos yeux
j’ai dit mes premières prières d’amour,
vite défuntes
derrière les brise-bises
buvant la dernière lumière
de ce jour éclatant à rebours
et éclaté sans remords ni retour.

Ainsi, à la fin
vous vous êtes enfouie
comme un verbe d’oubli
dans un pli noir
de mémoire.

Delen:
Share

Geef een reactie

Verplichte velden zijn aangegeven met een *.


vier × 3 =